Comment ouvrir une supérette ou épicerie de proximité en franchise ?

supérette ou épicerie en franchise

Publié le : 29 octobre 20185 mins de lecture

De nombreuses personnes en reconversion choisissent d’ouvrir une épicerie de quartier. Proximité avec les clients, sentiment d’appartenance, contribution à la vie de quartier, les raisons de se lancer dans l’aventure sont légion. La question de devenir franchisé se pose forcément à un moment ou un autre, et soulève de nombreuses interrogations, telles que le choix de la franchise, ou les démarches à effectuer.

Qu’est-ce que la franchise ?

Une franchise est avant tout un contrat qui lie une entreprise (le franchiseur) possédant des droits sur une marque à un franchisé. Ce dernier exploite l’image de la marque tel que souhaité par le franchiseur pour générer des bénéfices. Par exemple, une personne peut acquérir les droits de la franchise Carrefour et ainsi devenir franchisé. Carrefour met à sa disposition les signes de ralliement de la clientèle ainsi qu’une gamme de produits pour agrémenter le commerce. Le franchisé peut alors utiliser le logos Carrefour, la charte graphique de la marque et les produits proposés par Carrefour pour agrémenter son magasin et attirer la clientèle. Les deux parties collaborent pour s’assurer d’exploiter l’image de la marque tout en laissant une certaine liberté de gestion au franchisé. En France, il existe près de 2000 réseaux de franchises pour plus de 74 000 points de vente. Une liste des franchises alimentaires est disponible sur le site observatoiredelafranchise.fr

Les avantages d’acquérir une franchise supérette

Il existe de nombreux avantages à devenir gérant de magasin franchisé. La notoriété de l’enseigne permet de rassembler une clientèle déjà existante à moindres coûts en terme de communication et de marketing. Acquérir une franchise superette garantit un accompagnement du franchisé par le franchiseur tout au long du développement de l’entreprise. Celui-ci est, en effet, tenu de s’assurer la transmission du savoir-faire tout au long de la durée du contrat. Le franchisé sera donc assisté dans la logistique ainsi que dans la gestion de son commerce. Un autre avantage de la franchise est qu’elle permet de lancer rapidement une activité commerciale et d’engendrer du chiffre d’affaires. L’attrait de l’enseigne déjà connue est un tremplin non négligeable pour le nouveau commerce. Le choix de la franchise garantit également une certaine sécurité au gérant. Grâce au soutien du franchiseur, il est beaucoup plus facile de se lancer, ce qui en fait un choix de prédilection pour de nombreuses personnes en reconversion. Enfin, et c’est un avantage non négligeable, un réseau de franchise permet d’entrer en contact avec d’autres franchisés d’une même enseigne.

Bien choisir : quelles sont les meilleures franchises ?

Vous hésitez entre cette franchise casino a vendre ou une autre franchise moins connue mais prometteuse ? Le choix peut s’avérer fastidieux mais vous avez déjà fait une partie du chemin si vous savez que vous souhaitez ouvrir une franchise alimentaire. Tout dépend ensuite de vos préférences. Il n’existe pas de franchise parfaite. Pour apprendre à les connaître, le plus simple est de consulter les annuaires de franchises et de se rendre aux salons de la franchise qui existent en France ou ailleurs. Chaque franchise peut demander au futur franchisé un apport minimum personnel, ce qui peut déjà constituer un bon critère de sélection en fonction de votre budget. La plupart des franchises ont également des exigences sur la zone de chalandise, comme la surface du local, la population de la zone marchande, la concurrence, etc… Certaines demandent également des compétences et une certaine expérience au futur franchisé. Pensez à vérifier ces informations avant de les contacter. Enfin, pensez à vérifier la durée du contrat de franchise, son montant et les avantages que propose le franchiseur en termes de formation.

Comment ouvrir un magasin alimentaire en franchise ?

La première étape pour ouvrir une franchise est de rassembler des fonds pour financer le projet : c’est l’apport personnel, qui sera plus ou moins important en fonction de la franchise visée. Il s’agit de fonds issus de l’épargne du porteur de projet, et ils ne peuvent pas être issus d’un prêt bancaire. Une fois les fonds rassemblés, il faut trouver le lieu d’emplacement de la future franchise épicerie. Ce lieu devra correspondre aux critères de l’enseigne, notamment en terme de volume et de lieu d’implantation. Il vous sera alors possible de rencontrer votre franchiseur et éventuellement signer le tant convoité contrat de franchise. En accord avec lui, vous serez éventuellement formé et pourrez préparer l’aménagement de votre futur local de vente. Enfin après avoir réfléchi à un plan marketing pour annoncer l’ouverture de votre magasin, et s’être assuré qu’il est en accord avec l’image de l’enseigne auprès du franchiseur, vous êtes enfin prêt à faire tourner votre commerce.

Plan du site